Conseils RH

 

Recrutement et intelligence artificielle

Le cabinet Deloitte a publié fin mars son étude annuelle sur les « tendances » ressources humaines qui vise à mesurer le degré de maturité des ressources humaines face aux défis et aux nouvelles priorités auxquels elles sont confrontées.

3 principales priorités des DRH pour les 12 à 18 prochains mois : L’organisation des futurs modes de travail (67 %) ;  La gestion des carrières et de la formation (40 %) ;  L’acquisition des talents (39 %).

Les RH ont  à appréhender les nouvelles règles du jeu de la gestion des talents en transformant leurs pratiques. Au-delà des freins liés à la sécurité et à la capacité qu’ont les organisations à conduire des changements, la gouvernance des organisations, leurs processus et leur gestion se fondent encore sur des principes ne correspondant plus aux besoins d’agilité et de flexibilité de l’ère digitale.

La transformation digitale et les nouvelles formes d’emploi bouleversent les organisations : les DRH doivent jouer un rôle clé à condition de se transformer également. 0r  21 % des entreprises se disent matures sur le digital RH, qui se situe à la 7e position parmi leurs priorités.  Conscientes de leur retard, 65 %  des entreprises réorganisent leur service RH pour soutenir la transformation digitale ; cependant 6 % se sont déjà restructurées.

Par ailleurs,  les données RH restent peu exploitées : 16 % des organisations de déclarent matures sur l’analytique RH. Or, les données traitées peuvent soutenir les projets RH et positionner la DRH en tant que conseil auprès des autres directions.

62% des entreprises revoient leurs programmes d’acquisition des talents, sujet se situant dans leurs priorités mais seules 35 % d’entre elles se sentent matures sur ce sujet.

L’étude relève que 18% des entreprises ont recours à l’intelligence artificielle pour leurs recrutements et 49 % prévoient d’y avoir recours à l’avenir.

La gestion des collaborateurs, y compris les intérimaires, les prestataires et les freelances, est également fortement impactée : 21 % des entreprises se considèrent matures sur ce sujet, bien que 60% planifient une augmentation du recours à la main-d’œuvre externe dans les années à venir.

En savoir plus ici

  • recrutement
  • intelligence artificielle