Conseils RH

 

Management: « Un climat social en sursis » selon l’Etude de conjoncture sociale d’Entreprise et Personnel

L’étude annuelle d’Entreprise et Personnel présentée fin octobre 2017 propose un scénario pessimiste car l’équilibre parait difficile entre la sécurité promise et la flexibilité résultant de la réforme du code du travail et plus précisément entre les gains obtenus et les efforts à réaliser pour les salariés.

 Les nouveaux dossiers sur la formation professionnelle, l’apprentissage, l’assurance chômage et les retraites risquent de susciter des mécontentements car :

-la réforme de la formation pourrait être loin des attentes car il ne suffit pas d’envoyer un demandeur d’emploi pour assurer une réduction du chômage ; par ailleurs les dispositifs de labellisation ne peuvent constituer l’essentiel.

-la réforme de l’assurance chômage est un sujet très sensible, même avec une concertation préalable pour trouver les compromis nécessaires. La question des moyens financiers sera déterminante pour compenser les surcoûts liés à l’ouverture de droits aux indépendants et aux démissionnaires.

- le dossier des retraites reste très explosif car touchant au paritarisme ; ils posent par ailleurs la question des régimes spéciaux avec à l’objectif d’un régime unique ainsi que celle d’un régime à points comme les régimes complémentaires.

 En outre une croissance pauvre en emplois pourrait également durcir le climat social d’autant que d’autres sujets pourraient renforcer les mécontentements : réduction des emplois aidés, non compensation de la CSG, maintien de contrats précaires…

Tout sera dans le positionnement des curseurs pour assurer ou non l’équilibre du nouveau modèle social ; trop de déséquilibre pourrait, selon Entreprise et Personnel, susciter un rendez-vous social à la mai 1968 …

en savoir plus ici

  • management
  • réforme des formations
  • retraite