Conseils RH

 

Digitalisation et risques professionnels : rapport de l’Agence Européenne pour la Santé et la Sécurité au travail

Santé, conditions de travail

Pour apprécier les effets de la digitalisation sur la santé et la sécurité des travailleurs, l’Agence Européenne pour la Santé et la Sécurité au Travail a cherché à identifier les « futurs probables » en retenant 4 scénarios à horizon 2025.

*Scenario 1 : « Evolution » = la moitié des emplois a été impacté par la transformation digitale. Du fait d’investissements limités en recherche et développement et de la reconnaissance de la valeur économique et sociale du travail, seuls 10 % des emplois ont été remplacés par des formes digitales.

*Scenario 2 : « Transformation » = la majorité des emplois a été transformée du fait d’un fort soutien des pouvoirs publics et des investissements élevés des entreprises. Cela conduit à une disparition ou transformation radicale de près de la moitié des emplois mais aussi à la création de nouveaux métiers pour s’adapter à cette nouvelle donne.

*Scenario 3 : « Exploitation » = la digitalisation s’est répandue de façon différente selon les secteurs d’activité, principalement guidée par la perspective de réduction des coûts liée au remplacement de la main d’œuvre par les technologies. La moitié des emplois est touchée, impliquant principalement des tâches répétitives. Il en résulte davantage de chômage pour les travailleurs les moins qualifiés avec peu d’emplois très qualifiés apparus pour accompagner ces évolutions technologiques.

*Scénario 4 : « Fragmentation » = la dispersion des technologies digitales est assez limitée et inégale selon les secteurs, du fait d’un faible soutien des pouvoirs publics et d’investissements limités des entreprises, mais aussi du fait de la résistance du public et des travailleurs entravant la généralisation de ces technologies.  1/5ème des emplois est affecté, plutôt les peu qualifiés dans une logique de réduction des coûts.

Au-delà, les experts signalent des tendances communes : *Les salariés de faible qualification sont plus exposés que ceux à fortes potentialités ;*Les secteurs les plus impactés seront l’industrie, la logistique, les activités de support ;*Des changements majeurs -nature du travail et répartition des emplois entre secteurs d’activité-créeront des menaces et des opportunités.

Chacun de ces scénarios envisage un futur différent avec des menaces et opportunités : *Les technologies digitales aideront à se protéger de certains risques (TMS) mais en amplifieront d’autres (RPS liés aux collaborations humains-machines ; TMS dus à usage de dispositifs numériques); *Les RPS seront les plus susceptibles de se reconfigurer (rythme du travail, charge mentale, surveillance et porosité accrue entre vie privée et professionnelle accrues) ; *Le domaine de la cyber-sécurité (données personnelles) va devenir de plus en plus important ;*Les travailleurs sous de nouvelles formes d’emplois indépendants échapperont aux régulations classiques de la santé-sécurité ; *Les carrières seront plus longues et marquées par des changements d’emplois fréquents, (question de gestion des compétences) ; *Le système de management de la Santé/Sécurité au travail sera impacté par les transformations organisationnelles et hiérarchiques induites par ces technologies.

Le rapport conclut sur des pistes pour maitriser ces menaces et exploiter ces opportunités : *développement de codes éthiques pour les sujets liés à la digitalisation (protection des données) ;*conception d’interfaces et modes de collaboration satisfaisants humains/machines ;*implication des salariés en amont et au cours de la mise en œuvre des digitalisations ;*développement de la formation pour accompagner les évolutions de compétences nécessaires.

L’intérêt de ce rapport est d’ouvrir le débat sur les enjeux de demain et les actions à entreprendre pour anticiper et accompagner. Pour en savoir plus :https://www.elegia.fr/actualites/sante-securite/digitalisation-risques-professionnels-de-quoi-futur-sera-t-il-fait?tracking-id

 

  • intelligence artificielle
  • Droit du travail
  • Protection des salariés
  • la fonction rh